Ils se sont libérés de leurs blessures émotionnelles !

Pour vous aussi c'est possible !

Aidez-moi en répondant à deux questions ?

  1. Quelle est votre plus grande souffrance émotionnelle ?
  2. Comment sera votre vie sans cette souffrance ?

113 réponses à “blessures du passé vidéo 2”

  1. hugo dit :

    Bonsoir Ana,

    humiliation :

    Longtemps eu du ml à voir que j’avais honte de beaucoup de choses et que je m’attirais de situations qui me renvoyaient ça. Souvent l’impression qu’on veut me rabaisser.
    La vie sans cette blessure : faire ce que j’ai envie et suive ma mission de vie.

  2. Martine dit :

    Bonjour Ana,

    1/ – la DÉPENDANCE- du regard, l’approbation des autres, et la colère, la frustration, l’injustice du rejet, de ne pas se sentir reconnu pour ce que je sais pouvoir être.
    2/légère, savoureuse et généreuse

  3. Noëlle dit :

    Ma plus grande blessure émotionnelle est le rejet. Sans elle, la vie serait plus légère je pense, plus fluide, plus heureuse.

  4. Bernadette Termini dit :

    Ma plus grande souffrance est de toujours me sentir abusée.dans me relations amicales ou /et amoureuse
    De ce fait et pour eviter d’en souffrir je préfère m’isoler
    Je voudrai me libérer de ce passé pour enfin pouvoir me relier par et avec amour et vivre tout simplement une situation d’amour partagé.

  5. patte dit :

    rejet/solitude subie et que face au besoin de voir les personnes que j’ai envie ou quand désarroi total car vie pas épanouie du fait besoin de complicité, échanger,ect..personne n’est là et à l’inverse…si. je tente pourtant mais a chaque fois pareil..je dois tout affronter encaisser seule et malgré espoir ou tentative de vibrer penser autrement car soit disant on est créateur..les situations me refont dire “ouais cest ca..ca marche pas”. je m’isole etpas par choix alors que je suis aussi ma propre ennemi..un peu seule ca va mais presque toujours…sans compter les fetes..

  6. ben mrad dit :

    Je passe par une période très difficile .Je suis en instance de divorce.Mon ex mari a déposé une demande de divorce à mon insu tandis que je vivais encore avec lui.Pendant 8 mois,je n’étais pas au courant de son geste et les convocations au tribunal qui m’étaient destinées étaient cachées chez ses parents .Je passe par une crise financière à cause des honoraires d’avocate et d’huissier.Ce n’est pas facile mais je lutte pour m’en sortir.Heureusement que je suis une femme forte grâce à dieu et je me relève une fois tombée.Pouvez-vous me donner des conseils pour m’aider à m’en sortir de ce cercle vicieux gratuitement car je ne peux rien payer actuellement?Merci d’avance.J’attends votre réponse.

  7. Evelyne dit :

    Q1: ma plus grande souffrance, je la ressens lorsque j’ ai l’ impression d’ avoir échouer, et de ne pas réussir à assumer les conséquences d’ une erreur, dans ce cas l’ angoisse m’ envahie à la fois de voir les autres m’ abandonner ou me rejeter, et aussi je me sens humiliée d’ avoir échoué.
    Q2: je pense que je me sentirai plus libre d’ avancer, plus entreprenante…

  8. espenon Anne dit :

    merci Anna
    blessure d’abandon (mère décédée
    quand j’avais 22mois)Puis père remarié quand j’avais 5ans)refus de cette”Belle-Mère” par fidélité à ma vraie Mère.
    Recherche d’un amour inconditionnel auprès des hommes.C’est lourd pour eux ! Et je quitte la 1ere pour moins souffrir.

  9. Béatrice Per dit :

    La peur parfois d’avancer dans le vide, pourtant c’est une illusion
    Être en lumière du doute et du noir
    Car il n’y a ni vide ni noir la conscience, nous le montre
    Même si le doute appareit de temps en temps

  10. Marie-Claude Ouellet dit :

    Bonjour Ana,

    Cette vidéo ne parle pas de trahison, et c’est là que je me situe. J’ai écouté la vidéo, 3 fois…

    Q.1 : Trahison. Je me suis fait manipulée par ma mère afin de tirer mon père d’une situation indésirable et que ma mère ne pouvait plus supporter, soit son alcoholisme.

    Q.2: Quand j’aurai guéri cette blessure, je pourrais faire confiance à mon futur conjoint, sans peur de fuir et de le blamer pour toutes mes attentes auxquelles il n’aura pu répondre.

    Je voudrais être aussi plus patiente et plus tolérante avec mes étudiants… ou avec les personnes qui sont plus lentes (tel que décrit dans le test). Je m’y reconnais beaucoup.

    Par contre, je me reconnais dans les tensions musculaires et le dépassement de soi et de l’atteinte de l’excellence au prix d’efforts considérables qui m’ont menés à l’épuisement professionnel (burnout)… Je n’ai pas trouvé quelle injustice m’a été faite dans mon enfance, mais je me reconnais dans le comportement parfois rigide et perfectionniste.

    • Marie-Claude Ouellet dit :

      Je réaliserais mon plein potentiel dans la grâce et le moment présent…. je serai plus authentique, en lien direct avec mon Äme.

  11. Ladurelli dit :

    Bonjour
    Je vous envoie un autre email
    Pour dire aussi que le fat de se retrouver seule peut encore me faire mal… ce n’est pas encore parti …
    Merci

  12. Ladurelli dit :

    Avoir été rejetée, laissée tomber.
    J’ai déjà bcp avancé mais j’aimerais ne plus souffrir encore des retombées .. ne plus souffrir en ayant ressenti trop les problèmes de ma mère et de mon mari … pendant de nombreuses années…
    Je commence à repeindre et à avoir des amies avec la plus profonde émotion…

  13. noel dit :

    bonjour ana 1)ne pas etre avec ma flamme jumelle et devoir vivre avec mon épouse alors que mon ame n y est plus 2). quand je ne serai plus avec mon épouse :: merveilleusement libre de mes choix et etre avec ma flamme jumelle

  14. madeleine dit :

    bonjour Ana
    mon 1er souvenir enfantin commence à 5 ans. L’injustice et l’incomprehension de ce qui m’arrivait ont engendré une peur du futur , consciente ou inconsciente

    • Dany JUSTINE dit :

      Ma plus grande souffrance fut le rejet et l’injustice que j’ai vécu dans mon enfance en lien avec mes frères et sœurs et cela me fait perdre confiance aux autres personnes aujourd’hui

  15. madeleine dit :

    bonjour Ana
    1 Mes 1er souvenirs enfantin dont je me rappelle commencent à l’age de 5 ans , avant cet age , rien,. Mais l’injustice à cet age là (5 ans) . Je ne faisais que subir se qui m’arrivait (longue maladie découverte à cet age ) l’incompréhension était là, ce qui engendrait la peur

  16. Jojo Maf dit :

    Les 2blessures qui me font le plus souffrir sont le rejet et l’injustice.Comme Mirella j’éprouve de grandes difficultés à affronter la colère de l’autre. Ma seule défense dans ces cas là ce sont mes larmes car profondément éprouvee je ne peux argumenter . Il est vrai que je m’épuise également dans mon travail par conscience professionnelle, par gentillesse et que je ne m’accorde pas assez de temps.Je souhaiterais pouvoir avoir le répondant qui me fait défaut pouvoir défendre mes intérêts avoir confiance en moi et être tout simplement moi comme je devrai l’être afin de vivre pleinement mon bonheur. Je m’en veux souvent de gâcher ma vie et ce qui m’est offert de vivre

  17. Mirella Rassou dit :

    Je pleure devant la colere ou des remarques des autres. Dans mes larmes je n’arrive pas a m’exprimer. c’est tres desagreable. Je me sens insignifiante, triste…. et deprimé.
    Je fais tout pour ne pas deplaire… juste pour ne pas afronter la colere de l’autre.
    c sera une joie de piuvoir faire face a la colere des autres et dire ce que je pense.

  18. Lechanjour dit :

    Ma plus grande souffrance est la culpabilite et la honte d avoir des pensees d impulsion. Je pourrais redevenir ce que j etais et que je suis un etre leger et plein d humour

  19. GIRARDET NADEGE dit :

    Pour ma part j’oscille entre l’abandon et la trahison

  20. Isabelle dit :

    Ma plus grande souffrance est la peur qui dirige ma vie et qui fait que j’ai une toute petite vie. Sans cette peur j’aurais certainement construit ma vie normalement.

  21. claire dit :

    bonjour ana, c’est une question à laquelle j’ai du mal à répondre j’hésite entre la blessure d’abandon et celle de rejet mais je pense que cette dernière et celle qui me blesse le plus.
    Si je n’avais pas cette blessure je m’affirmerai beaucoup plus.

  22. Joseph philippe Fabiani dit :

    L’abandon affectifs le manque de reconnaissance, je m’aperçois que c’est une souffrance immense et qui impacte ma vie entièrement et je pense est une des causes de mon blocage financier !

  23. Véronique dit :

    Je me reconnais dans l injustice et la trahison….je n ai jamais pu être moi dans la famille en tant qu enfant….on avait tracé ma vie … quelles études….qui épouser dans quelle classe sociale……je suis partie….j ai la vie QUE J AI CHOISIE.. mais….

  24. Fabienne Robert dit :

    Le rejet et le sentiment de mise a l’ecart pour m’empecher de discuter et de participer aux decisions et pour me cacher les complots peu honnetes qui se trament dans ma famille, meme a de petits niveaux, mais aussi a de grands niveaux et le sentiment d’injustice en general a mon egard.
    Sans cela, je me sentirais bcp plus forte et sereine, positive envers les autres membres de ma famille, notamment.

  25. Claire dit :

    Merci Ana !
    1- l’abandon
    2- meux dans ma peau, moins d’attente mentalement parce que pas beaucoup capable d’exprimer mes besoins réels d’attention.

  26. Dauvergne dit :

    Ma plus grande souffrance émotionnelle est liée à l’enfance et l’adolescence. Deux périodes qui me manquent beaucoup, et qui pourtant n’ont pas été trés joyeuses! Et aussi la peur de l’avenir.

  27. JONAS Ilona dit :

    Bonjour Ana!

    1. Ma plus grande souffrance en ce moment c’est l’ignorance totale et le manque d’amour de mon mari. Je n’ose pas dire non et je n’arrive pas défendre mes intérêts. Mais aussi mes peurs, mes hésitations, trop de questionnements.
    2. Vivre comme j’ai envie et non en fonction de mon mari. Être libre de me décider et entreprendre pour réaliser mes projets.
    Merci beaucoup pour tout. Ilona

  28. Sim. dit :

    Bonjour Ana.
    1 – Attachements excessifs
    2 – Je pourrai aimer les personnes sans me les approprier

  29. Nathalie dit :

    1. Blessure d’abandon (mon père ne s’est pas intéressé à nous après le divorce de mes parents) je n’ai aucune relation avec lui aujourd’hui
    2. J’ai tendance à êtréagir en dépendance affective. J’aimerais guérir de cette blessure pour reconquérir l’homme que j’aime qui m’a rejetée à cause de mon comportement.

  30. Marie dit :

    Bonjour Ana, je pense reconnaître que mes plus grandes souffrances émotionnelles sont liées à la trahison et l’injustice. Guérie, je serai libérée de beaucoup de freins dans mes relations, et me sentirais plus entière, en harmonie et en phase avec moi-même et donc les autres.

  31. edwardo dit :

    Gracias Ana por tu trabajo

    1- me reconozco un poco en todas
    2- me atreveria a no temer a actuar

    gracias

  32. Bru dit :

    1) ma plus grande blessure: blessure de l’injustice
    2) je saris moins dans l’attente d’un amour inconditionnel, je serais plus détendue, je respecterai plus mes besoins et je me ferais respectée

  33. Martine dit :

    1) Probablement celle de l’injustice
    2) plus sereine plus apaisée , “réparée”.

  34. Clémence dit :

    1.Ma relation amour haine avec le nourriture : quand je suis avec les autres, je mange raisonnablement mais quand je suis seule, j’ai des compulsions alimentaires.
    2. Je me sentirai LIBRE ! et je serai mieux dans ma peau, j’aurai plus confiance en moi.

  35. Amélie dit :

    Bonjour Ana !
    Je pense que ma plus grande souffrance est le rejet (couplé à l’abandon).
    Je me définis comme quelqu’un de lisse, qui arrondi les angles. Mais je commence à étouffer.
    Ne plus avoir cette souffrance me permettrait de vivre ma vie sans me soucier de ce que les autres pensent.

    • Loulou dit :

      Bonjour ana
      Ma plus grande blessure serait celle de l’abandon et celle du rejet
      Si je n’ai plus cela la vi serait plus sereine et je pourrais lâcher prise

  36. cathou dit :

    Bonjour Ana ,
    C’est mon sentiment de culpabilitée à prendre ma place
    Ce serait de profiter à fond de la vie

  37. Isabelle dit :

    Bonjour Ana,
    1)mes peurs, trop de frein, questionnement
    2) j’irai de l’avant et réaliserai mes projets

  38. lyly dit :

    Ma plus grande souffrance c’est la peur viscérale de réussir,d’être mon moi véritable.

  39. Gertrude RAYMOND dit :

    Bonjour Ana. Ma plus grande souffrance c’est d’avoir peur de faire le sexe. Mes copins me quittent à cause de ça. Je pense que si je me libérais un peu, je me sentirais mieux.

  40. perrin dit :

    insatisfaction affective,professionnel,rejet,humiliation,abandon.stagnation.Une fois guéri j’agirai plus facilement et plus sure de moi et je serai davantage vers ou me diriger.

  41. PLANTAIN CATHERINE dit :

    1 ma plus grande souffrance c’est de courir après l’argent
    2 l’argent apporte la sécurité et ouvre les portes de la vie

  42. Pasquier dit :

    1- Cette sournoise sensation que je ne peux pas accéder à la réussite financière,liée au frein de ne pouvoir passer à l’action.
    2-Sans ces blocages je pourrais conduire ma vie comme une “Ferrari” à 300Km/h sur l’autoroute!

  43. Teresa dit :

    Ma plus grande souffrance en ce moment c’est de ne pas arriver à réaliser pleinement mon potentiel au niveau professionnel et artistique.
    Sans cette souffrance, ma vie serait plus légère et je me sentirais plus digne.

  44. Sandor Gavril dit :

    Bjr !J’ai des traumatisme de ma jeunesse et de mon avenir car j’ai agrrondi dans la rue et je ne trouve pas la paix interieure . J’ai recouru a la hypnose et c’est une peu mieux mais c’est pas suffisant.Une vie sans souffrance c’est comme etre au paradis , c’est qu’on auras aprés la mort d’aprés nos mérites .

  45. Sylvie dit :

    Bonjour Ana,
    Je me sens souvent à part, rejeté. J’ai de la difficulté à trouver ma place dans la société. Je me sens comme un imposteur. Je veux absolument me libérer de cela car ça empoissonne ma vie.
    Sans cette souffrance je vais me sentir légère et que j’ai ma place en ce monde. Merci pour cette vidéo.

  46. Marielle de Miribel dit :

    bonjour Ana :
    sentiment d’injustice.
    vivre sans ? accepter l’inégalité des traitements, comme la résultante de facteurs complexes. passer de la pensée linéaire à la pensée circulaire. Sortir de la vision de soi comme centre du monde.

  47. Noelie dit :

    1 Rejet (et abandon?)
    2 de meilleures relations, plus de confiance pour oser faire ce dont j’ai envie, moins de souffrance, moins de pensées négatives…

  48. paris dit :

    Bonjour,
    Ma plus grande souffrance en ce moment, c’est d’être dans une incapacité à non réussite sociale et professionnelle.
    Sans ses difficultés, je me sentirais confiante, enthousiaste et créative.

  49. millard dit :

    les mots qui provoquent des blessures profondes lorsqu’on me les dit

    sans cela ma vie serait mieux certainement mais j’ai des sentiments pour cette personne qui me l’a dit

  50. Mary dit :

    Bonsoir Ana
    Ma plus grande souffrance, c’est la peur d’être rejetée. L’angoisse ,la peur panique au moindre obstacle.
    Bien à vous

  51. Philippe dit :

    Bonjour Ana,

    1 ) l’abandon et la non réussite
    2 )j’aurais plus confiance en moi et plus d’estime de moi, en fait , je serai mon meilleur ami

  52. Claude dit :

    La Notion d’abandon ou d’indifférence ont provoqué une Tension permanante .

  53. kris dit :

    franchement je ne sais pas comment repondre a cette question je dirais que:ma plus grande souffrance est la non reconnaissance de ce que je suis si cela disparaissait je pourrais gouter ma part de bonheur

  54. anita dit :

    Bonjour,
    1 le rejet
    2 avoir plus confiance en moi, moins timide, épanouissement social et professionnel, plus à l’aise en société et moins émotive.

  55. pascale dit :

    l’injustice. parce que je n’avais pas les moyens de me défendre à 5 ans et demi face à un adulte qui m’a conditionné sur le bien et le mal, me rendant responsable de tout ce qui arrivait sur terre.
    Sans cela, je serais quelqu’un de plus posé, qui serai sur d’elle et ne vivrait pas dans la peur de décevoir, et du jugement d’autrui.

  56. Florence dit :

    1 : actuellement,irrespect, trahison. Mais je crois que celle de l’enfance se situe plutôt dans le rejet et l’injustice.
    2 : j’aurais beaucoup plus confiance en moi, et je m’accorderais entièrement le droit de vivre et d’avoir du plaisir

  57. Patricia dit :

    Bonjour, j’ai plusieurs souffrances mais pour moi la plus importante est l’abandon. J’ai besoin de me sentir aimer. Sans cette blessure, je pourrais m’aimer avant tout et ne plus avoir besoin d’être aimer par les autres, je serais heureuse en paix et épanouie. Merci

  58. robin edmond dit :

    1 l abandon humiliation qui a conduit au rejet absence de confiance doute sur ma valeur et mon utilité.
    2 evidament cela changerai tout

  59. Mimi dit :

    Bonjour Ana,

    1 la confiance en soi et aux autres

    2 Sérénité, vie paisible, Amour

  60. marie claude dit :

    c’estl’abandon,la peur de ne pas etre aimée je vvrai en paix et je serai plus sure de moi

  61. Aline dit :

    Bonjour Ana

    Je suis très seule à la suite de beaucoup de coups durs

    Je n’ai plus confiance en moi ni en personne

  62. marie chantale dit :

    bonjour ma plus grande souffrance c’est l’abandon.je pense que sans cette souffrance je pourrai aller vers les autres serainement,paisiblement et porter la paix et l’amour autour de moi. merci pour ta bonté .

  63. Muriel dit :

    A la réponse 2 “comment serait votre vie sans cette soufrance ?”, sincèrement, je n’en ai aucune idée, je ne peux même pas imaginer un état d’être que je ne connais pas. J’ai appris à vivre avec cette souffrance, c’est devenu une amie…

  64. Alexandra dit :

    Bonjour Anna , merci pour le partage de votre savoir… Je pense avoir plusieurs blessures dont le rejet l.abandon’ j.ai des problèmes de poid je connais tous les régimes j.en ai fait beaucoup mais je ne tiens qu’un temps et puis je retombe dans l.hyperfagie… Une envie irrépressible de grignoter tout le temps surtout le soir.

  65. Denis dit :

    1-l’humiliaton ou se sentir ridiculisé
    2-j’ai beaucoup travaillé sur cet état
    et je suis de plus en plus en confiance maintenant, mais je sais qu’il reste encore du travail à faire sur cette voie…

  66. lamoine dit :

    4 sentiments: peur, trahison, être manipulé, abandon.
    je serais plus spontané, j’irai de l’avant sans me poser de questio et j’oserai faire les choses sans avoir peur du lendemain

  67. eliane dit :

    la plus grande souffrance c’est à la fois d’avoir été salie, trompée et en même temps non protégée.
    Sans cette souffrance je serais fière de moi, confiante et libre.

  68. dgidgi dit :

    la trahison
    je me sentirai plus serein,sur de moi et confiant

  69. Lucie dit :

    la blessure de rejet et celle d’humiliation
    Ma vie serait fantastique!
    Merci Ana

  70. Béatrice dit :

    Ma plus grande blessure je crois est celle de l’abandon .J’ai toujours besoin de chercher des personnes pour parler. C’est de discuter de ce qu’on a dans les “tripes” mais apparemment ça n’intéresse pas les autres.
    SI je ne souffrais plus de cette blessure , je me sentirai libre.Je pourrai enfin respirer . D’ailleurs en te disant cela, je viens de prendre une grande inspiration et une expiration…je serai en paix avec moi m^me.

  71. christiane Drouin dit :

    Bonjour Ana,

    Ma plus grande blessure je crois est celle d’abandon. Je ne peux avoir de relations amoureuses il me semble… elles se terminent toujours dans la douleur. Et avec mes filles, je suis terrible..

    Sans cette souffrance, je n’aurais pas cette soiffe d’être aimé et toujours en manque de preuves… c’est terrible. j’ai mal tellement… Suis présentement en rupture amoureuse et c’est terriblement douloureux. merci pour votre grande générosité à nous partager ces outils. Sincèrement

  72. Syle dit :

    1. Humiliation

    2. Vivre comme j’ai envie et non en fonction des autres. Etre libre de ressentir, faire, entreprendre.

  73. LE GARFF dit :

    Sans La blessure d’injustice – à laquelle je fais face – je serais davantage respectée, j’aurais moins peur, je me sentirais plus en sécurité, plus libre, plus à l’aise dans ma Vie.

  74. Ginette dit :

    Quand dans un moment j’éprouve de la honte, ça se passe en un éclair et alors je suis mal à l’aise, je rougis et je respire mal et j’essaie d’éviter que ça empire, ouf que c’est vidant.

  75. chalon dit :

    j’ ai une grosse blessure au niveau de la confiance en soi ;

  76. odile dit :

    ma plus grande blessure est sans contexte le rejet que j’ai reçu dès mon existence dans le ventre de ma mère et encore de nos jours aussi bien au travail qu’avec les amis. Si je n’avais plus cette blessure je pense que je favoriserais plus le genre de situations qui m’amènent inévitablement le rejet et je me sentirais ainsi légitime, à l’aise partout sans crainte de choquer ou de ne pas être à la hauteur de ce que l’on peut attendre de moi…merci infiniment Anna pour cette clarté dans tes vidéos et cet apprentissage de nos blessures et de leurs guérisons

  77. laurence dit :

    Bonjour Ana
    1 l’abandon
    2 Une vie choisie par moi seule plus à travers les autres, sans se sentir diminuer (ms c moi qui voit ça) par les réussites des autres. Vivre avec les autres et non en rivalité

    • marta dit :

      1 manque de confiance en moi
      2 je serai heureuse , je serai moi même sans prendre la tête vis avis les regardes des autres,(toujours cette besoin de plaire et de être accepter), j’aurai déplier mes ailes et voler vers l’accomplissent de mes rêves!!

  78. COUASNON dit :

    Bonjour Ana
    Le manque D’Amour
    Si je me libérait de celui je serai plus sur de moi et j’oserai faire des plus grand choses

  79. lartigue m.claude dit :

    ma 1 ere blessure est le rejet et la seconde l humilliation et inceste

  80. Diane dit :

    2. abandon
    Remplie d’amour je peux décrocher la lune au lieu de rester avachie dans mon canapé…

  81. Nadia dit :

    suite, je me permettrai de sortir de l’isolement

  82. Nadia dit :

    Bof, les cinq à des degrés divers et interchangeables.

  83. Marie dit :

    L’abandon
    Je n’aurais plus de noeud à la gorge et de douleurs oppressantes et je ne serais plus dans le reproche.

  84. evelyne dit :

    bonjour
    la plus grande blessure est l’abandon et ensuite le rejet; mon besoin d’amour est tellement grand que mon amie prends de la distance car elle se sent étouffée.
    Ma vie serait légère, libre,autonome.
    Merci

    • Isa dit :

      Merci Ana
      1/
      Ma blessure et rejet et abandon.
      Je souffre de solitude et en meme temps j en ai besoin et j étouffe et des peurs et angoisses tout le temps à cause de cela
      2/ Je me sentirai libre plus confiante et peut être de meilleures relations avec autrui.
      Merci Ana.

  85. Annie dit :

    L’injustice
    Ainsi j’arrêterai de me “prendre” pour une justiciaire à 2 balles !
    J’ai l’impression de me “frotter” à la justice, juste pour démontrer l’injustice. C’est complètement contre-productif non !!!
    Et je suis exténuée de tout cela, ça me pollue la vie.

    Et puis il y a aussi : L’abandon
    Mon besoin d’amour est tellement énergivore pour mes partenaires qu’ils finissent par… m’abandonner (évidemment ce que je redoute le +) tellement ils sont épuisés de remplir un puit sans fond !!!
    Ainsi j’arrêterai de faire “la mendiante” en amour.

    Trop bien cette petite “astuce” ;-)).
    Merci Ana.

  86. Josiane dit :

    Le rejet.

    Sans cette blessure, je pourrais avoir plus de confiance en moi et avoir une meilleure vie.

  87. Christine dit :

    L’abandon et la trahison
    Sans cela je n’aurais plus de crainte d’être de nouveau trahie et abandonnée

  88. Sylvie dit :

    Bonjour Ana,

    1) l’émotion qui me fait le plus de mal, c’est de ressentir d’être niée, que l’on me renvoie comme si je n’existai pas.
    2) j’aurai plus de facilité à trouver ma place et je gagnerai en confiance pour ce que j’ai a faire.

  89. yasmina dit :

    sans cette souffrance j évoluerait mieux et ne serai pas toujours en demande d amour

  90. veronique dit :

    Bonjour Ana,
    Je pense que les plus grandes blessures emotionnelles que j’ai eues, ce sont des blessures de séparations. Je pense que c’est pour cela que je ne m’attache plus à personne.

  91. Marie dit :

    L’abandon.

    Sans cette blessure, J’arreterai d’attendre pour que l’on m’aime.
    Je serai plus autonome.

  92. Eliette dit :

    Le rejet
    Je pourrais dire et faire ce que je voudrais sans craindre de ne pas répondre aux attentes des autres. Et donc je n’aurai plus besoin d’être sur tous les fronts pour être appréciée du plus grand nombre

  93. Sylvie dit :

    Ma plus grande souffrance est de ne pas aimer la vie, je pense que c’est la conséquence de mes blessures de rejet et d’injustice. Sans elles je serais en paix avec moi et avec les autres, je pourrais goûter à la joie de vivre.

  94. Claire dit :

    Bonsoir et merci Ana,

    1- le rejet
    2- tout serait changé : mes rapports avec les autres et ma façon de vivre, j’aurais ma place,parmi eux et je profiterais de la vie en toute légitimité !

  95. Hélène dit :

    La peur

    Sans elle, j’irais de l’avant, j’oserais entreprendre de nouveaux projets

  96. Marie dit :

    Q1- J’en ai plusieurs, mais celle que je peux mettre en premier, c’est le sentiment d’avoir été trahie par mes parents.
    Q2- Sans cette souffrance, j’éprouverais un sentiment de sécurité intérieure, ainsi j’aurais confiance en moi et en l’autre, je ne culpabiliserais pas à la moindre difficulté, je me donnerais le droit à l’erreur, je n’aurais pas peur de mes émotions, je pourrais exprimer mes sentiments ouvertement, ainsi, je pourrais me montrer vraie avec les autres.
    J’aurais un sentiment de dignité, et toute mon énergie serait mobilisée pour construire ma vie
    comme je le désire, en toute liberté. Ainsi, j’aimerais ma vie.

  97. Némorin dit :

    Ma plus grande souffrance est l’incompréhension et le rejet dont j’ai été l’objet dès l’enfance. A cela, il faut ajouter le sentiment de rejet que cela a engendré comme si j’étais tombé sur une planète où l’on ne comprenant pas ma langue et où avait tendance à qualifier de fous ou d’anormaux mes comportements, ma sensibilité extrême et ma soif de reconnaissance.

  98. Fab dit :

    1-humiliation
    2 – je ne me sentirai plus rabaissée, critiquée, jugée et pourrai alors parler plus librement sans ressentir la crainte d’une réflexion désagréable

  99. Zo dit :

    1-humiliation
    2- je ne sais pas dans le detail, mais ce sera en me sentant vivante. En paix avec mes decisions, courageuse et mince.

  100. Vava dit :

    Bonsoir Ana
    Q1 – L’abandon
    Q2 – Pas d’attentes engendrant une souffrance inutile
    Merci pour ces vidéos éclairantes …

  101. nicolas dit :

    1 : les situations où je me suis senti rejeté, incompris, rabaissé, sentir que quoi que je fasse je serai toujours indésirable, 1 “nabot”, pas intéressant pour avoir 1 femme, des amis, qu’il y à toujours quelque chose qui “cloche” avec moi, peut importe le travail thérapeutique que je fasse sur moi, en quelque sortes, ce sentiment encore présent d’être mis à l’écart, dans les relations, surtout en amour, où je n’ais pas eus 1 seule relation à Paris, où je vis, depuis 2005………..
    2 : je serais encore beaucoup plus en confiance avec moi, et je penserai beaucoup plus mériter 1 relation amoureuse, des amis avec lesquelles je kiffe”, et je ne serai plus happé par ce que l’on m’à dit de désobligeant, dans le passé, y compris de la part d’1 coach en qui j’avait fais confiance pour sa bienveillance

  102. GASPAROTTO dit :

    Bonjour Ana,

    Q1: Réponse: Rejet

    Q2: Libre, authentique à l’aise.

  103. ness dit :

    Bonjour Ana,

    Q1 :réponse : rejet

    Q2 : je serais plus naturelle, mieux dans ma peau. J’oserais aller vers l’autre sans attendre quelque chose en retour.

  104. sagesse dit :

    J’aurai plus de fierté et d’aisance, sans plus dépendre de quelqu’un d’autre. Encore moins d’un mari qui peut te dire en face ”qu’est-ce que tu me produit?” juste par ingratitude.
    Je pourrai avoir de la considération auprès de mon entourage. Et, cette blessure est due beaucoup plus au manque d’un travail rémunéré. Dès lors, elle guérit peu à peu grâce à l’espoir que j’ai depuis un certain temps.

  105. sagesse dit :

    Bonjour Ana
    1- L’humiliation
    2-J’aurai plus de fierté et d’aisance, sans dependre

  106. christine dit :

    Bonsoir Ana.
    En réponse à la question :
    1 : humiliation
    2 : j’oserais faire plus de choses, sans autant de crainte d’être jugée (par moi et les autres)/moquée (par les autres); j’aurais moins de honte (ou plus du tout ?) en osant faire des choses que je m’interdis pour l’instant; j’aurais plus d’audace pour tenter de nouvelles choses; je pense que je ressentirais de la libération et de la liberté, que je pourrais être plus souvent le vrai moi-même.

Répondre à JONAS Ilona Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.