Cela fait à peine quelques années qu’une partie de l’humanité cherche à s’épanouir dans le travail. Avant, il était considéré comme une contrainte nécessaire, le plaisir, l’amusement étaient réservés soit aux rares moments de détente soit à plus tard, c’est-à- dire le weekend, les vacances, la retraite et souvent on n’avait pas le temps, ni l’énergie ou la santé pour en profiter. C’est malheureusement encore le cas pour des milliards de personnes sur cette planète. Le boring, le burnout, la dépression sont des conséquences prévisibles. Une partie d’entre nous ne fait pas ce qu’il voulait vraiment faire, sinon ce qu’il fallait faire selon les diktats familiaux, sociaux, économiques, etc.

Je vous pose une question, qu’est ce que vous aimeriez vraiment faire (qui vous donnerait beaucoup de joie) si tout était possible? Pour moi le temps d’allier épanouissement, plaisir, vie intérieure, travail, est arrivé depuis longtemps ! Ai-je vraiment besoin de vous parler des bénéfices d’une telle vie? Je vous dirai seulement que pour moi, le travail, mais cela s’applique à tout, santé, famille, couple, etc, ont besoin d’êtres des endroits où nous pouvons mettre de la conscience, du coeur, de la joie; pour vivre une vie de plus en plus en cohérence, pleine de sens et épanouie et épanouissante.

Ma guidance m’attire irrésistiblement vers ce point et je n’ai pas envie de m’y opposer car je ressens déjà les frémissements de mon âme qui m’autorise à continuer.

Il reste pour nous, un souci, beaucoup d’entre nous portons de lourdes fidélités transgénérationnelles, injonctions, censures et ne nous donnons pas le droit de choisir cette voie. Qui d’entre nous à eu son père, sa mère, son groupe familial, qui un jour lui à dit : “Mon/Ma chéri.e vas faire librement tes expériences dans le monde, tu as ma/notre bénédiction pour réussir (ou pas*) ce que tu souhaites, ce qui enchante ton âme dans le plaisir et la joie, tu as le droit, tu en est capable, moi/nous te faisons confiance, que la vie soit avec toi”. Vous savez quoi, j’ai demandé un jour à mes parents de le faire. Cela m’a énormément aidé, et ce qui a fait qu’en même temps, aujourd’hui pour moi le travail est un jeu et que je m’amuse comme une petite folle, sans doute, est que je me suis donnée cette permission; c’est une pratique que nous faisons souvent dans mes groupes.

Si vous n’avez pas eu cette bénédiction, si vous ne vous donnez pas encore le droit de faire l’expérience de l’épanouissement, j’ai une bonne nouvelle pour vous. Lors de la semaine du “pouvoir créateur” du 30 nov au 06 dec. Nous allons faire un rituel de bénédiction et d’autorisation. Vous serez prévenu par mail de la date et l’heure.

Pour vous inscrire : http://pouvoircreateur.com

*J’ai voulu mettre (ou pas) parce que “réussir” n’a pas besoin d’être une injonction de plus, sinon une ouverture, une possibilité, une expérience. Souvent ce que nous appelons “l’échec” est un enseignement de vie extrêmement riche et formateur, sans le jugement, il peut s’avérer être un vrai coup de pouce pour aller encore plus loin…